Copy
Si vous rencontrez un problème pour lire cet email, cliquez ici.

AU REVOIR LA DETTE ? 

Technologique, sociale, écologique :
comment maîtriser la face cachée de la dette ?
La dette est partout. C’est l’obsession des gouvernements, des établissements financiers et des ménages. Elle ne cesse de croître depuis 20 ans, sur les cendres des critères de convergence qui permirent pourtant aux principales économies européennes de créer leur monnaie unique
La dette et son Faust, le surendettement, ont mis à genoux des épargnants (subprimes), fait vaciller l’équilibre systémique des institutions financières, mis sous tutelle des pays entiers ; et largement influé sur la part du réglementaire dans les projets informatiques.
La dette et le risque nous obnubilent, comme un nuage planant sur nos têtes et que nous ne parvenons pas à dissiper. Nous ne voyons donc pas les pans de la dette qui se cachent, comme le héros du roman de Pierre Lemaître derrière ses masques : 
  • La dette technologique, née de la superposition, dans les SI bancaires et assurantiels, de projets ou fusions hétéroclites s’amoncelant comme des briques de Tetris, alors qu’on estime que 50% du code applicatif en production n’est pas utilisé. 
  • La dette organisationnelle et sociale, née de programmes de transformation qui s'enchaînent au même rythme que ces briques de Tetris, laissant des trous béants dans la cohésion des collectifs. 
  • La dette environnementale, dont nous commençons à peine à mesurer l’impact imputable à une informatique qui tend à faire disparaître le papier mais pas le carbone.
Maîtriser aujourd’hui la dette sous toutes ses formes est un enjeu critique pour éviter l’entropie de nos SI et de nos organisations, car la dette est aussi bon serviteur, que terrible maître.

"Au revoir la dette ! Technologique, sociale, écologique :
Comment maîtriser la face cachée de la dette ?"

Rendez-vous le 31 mars à partir de 9h00

Informations et inscription
Pistes de réflexion
Restructurer un legacy : pourquoi et comment ?
Marc Bojoly - La Duck Conf 2019
"Partir d’une feuille blanche et construire quelque chose de grand”.
Après 5 ans de développement en Java est-ce pertinent ? Est-ce le bon moment alors que le système doit absorber un nouveau métier le plus vite possible ? Et si re-construire sur le legacy était la solution pour réussir un tel défi ? 
Découvrez l'intervention de Marc Bojoly à l'occasion de La Duck Conf 2019.

 

Et si, dans le modèle que nous utilisons lorsque nous parlons de « gérer la dette technique » d’une solution logicielle, nous remplacions le diagnostic "Notre solution est endettée techniquementpar l’hypothèse "Notre solution repose sur des procédés en conflit" ?

  
Si vous ne souhaitez plus recevoir cette newsletter : cliquez ici
Contactez-nous sur www.octo.com