Copy
Happy new year 2021

  After an amazing and sometimes confusing year 2020, the DSCATT project is going on ! Most of the planned activities have been set up and should be able to take off. However, the health context remains uncertain and will force us to adapt some tasks at least during the first part of 2021. Let us wish each other and our families health and happiness and a year full of new ideas, reflections and knowledge.

A Fallot and D Masse

 
Très bonne année 2021

   Après une année 2020 étonnante et parfois déroutante, le projet DSCATT se poursuit ! Les activités se sont mises en place et devraient pouvoir prendre leur envol. Le contexte sanitaire reste toutefois incertain et nous obligera à nous en accommoder au moins pendant la première partie de l'année 2021. Souhaitons nous santé et bonheur ainsi qu'à nos proches et une année pleine d'idées, de réflexions et de connaissances nouvelles.

A Fallot et D Masse

 
Welcome to / Bienvenue à

Rumbidzai W. Nyawasha

PhD
University of Zimbabwe
Plant Production Sciences and Technologies department
rumbidzai.aiesec@gmail.com

Biophysical and socio-economic drivers of soil organic carbon sequestration

Can you introduce yourself? What is your background?

My name is Rumbidzai Nyawasha a soil scientist currently pursuing a PhD at the University of Zimbabwe in the Plant Production Sciences and Technologies department.  I obtained a MSc in Soil Science with a specialization in Soil Quality from Wageningen University. I am passionate about improving smallholder agriculture to make it more productive and sustainable. I have had a chance to work at TSBF-CIAT, ICRISAT and the University of Zimbabwe looking for ways to improve soil fertility and crop productivity under smallholder farming systems promoting soil fertility management practices such as conservation agriculture, use of manure, incorporating legumes and rainwater harvesting technologies.
What does carbon sequestration mean to you?
It entails increasing organic carbon stocks in the soil. For smallholder farming systems in sub-Saharan Africa this is crucial for climate change adaptation. Increased soil organic carbon improves soil biophysical properties which translates to enhanced soil productivity and improved crop yields. This is key in ensuring food security for the region. .
What are your PhD issues?
My thesis is looking at C sequestration across scales under sub-humid conditions in Zimbabwe. The objective is to understand the biophysical and socio-economic drivers of soil organic sequestration from plot – farm – village level. The study will look at how long-term changes in land use patterns and management affect soil organic carbon content in a smallholder farming area. We will quantify biomass and nutrient fluxes between household types and landscape units as well as relate crop yield to soil fertility and SOC stocks. Ultimately, we will identify a combination of strategies that provide synergies between crop productivity and carbon sequestration.  

Déterminants biophysique et socio-économique de la séquestration du carbone organique dans les sols

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre cursus ?
Je m'appelle Rumbidzai Nyawasha, pédologue, et je poursuis actuellement un doctorat à l'université du Zimbabwe dans le département des sciences et technologies de production végétale.  J'ai obtenu une maîtrise en sciences du sol avec une spécialisation en qualité des sols à l'université de Wageningen. Je suis passionnée par l'amélioration de l'agriculture des petits exploitants pour la rendre plus productive et plus durable. J'ai eu la chance de travailler au TSBF-CIAT, à l'ICRISAT et à l'Université du Zimbabwe, où j'ai cherché des moyens d'améliorer la fertilité des sols et la productivité des cultures dans le cadre de systèmes de petites exploitations agricoles favorisant des pratiques de gestion de la fertilité des sols telles que l'agriculture de conservation, l'utilisation du fumier, l'incorporation de légumineuses et les technologies de collecte des eaux de pluie.

Que signifie pour vous la séquestration du carbone dans les sols ?
La séquestration du carbone dans les sols entraîne une augmentation des stocks de carbone organique dans le sol. Pour les petits exploitants agricoles d'Afrique subsaharienne, cela est essentiel pour l'adaptation au changement climatique. L'augmentation du carbone organique du sol améliore les propriétés biophysiques du sol, ce qui se traduit par une augmentation de la productivité du sol et un meilleur rendement des cultures. C'est un élément clé pour assurer la sécurité alimentaire de la région..

Quels sont les questions qui seront traitées dans votre doctorat ?
Ma thèse porte sur la séquestration du carbone à différentes échelles dans des conditions sub-humides au Zimbabwe. L'objectif est de comprendre les facteurs biophysiques et socio-économiques de la séquestration organique du sol au niveau de la parcelle, de la ferme et du village. L'étude examinera comment les changements à long terme des modes d'utilisation et de gestion des terres affectent la teneur en carbone organique du sol dans une zone de petites exploitations agricoles. Nous quantifierons la biomasse et les flux de nutriments entre les types de ménages et les unités de paysage, et nous établirons un lien entre le rendement des cultures, la fertilité des sols et les stocks de carbone organique du sol. Enfin, nous identifierons une combinaison de stratégies permettant de créer des synergies entre la productivité des cultures et le piégeage du carbone..

Antoine Couëdel
Post Doc
Soil plant modelling
INRAE/CIRAD AIDA


antoine.couedel@cirad.fr

Soil plant modelling and soil carbon sequestration

Can you introduce yourself? your background?
 I am postdoctoral assistant specialized in sustainable crop production and systemic agronomy at different scales (plot, cropping system, and farm). I hold a MSc in agronomy from Bordeaux Sciences Agro and a PhD from the University of Toulouse (INRAE, UMR AGIR). During my PhD I specialized in multi-services (nutrient cycle, biocontrol) enhanced by crucifer and legume cover crops mixtures. I then worked as a postdoctoral assistant at the University of Nebraska where I analyzed the spatio-temporal variability of cropping systems performances in different producing areas of wheat, maize and soybean in the USA. Those different experiences needed skills related to crop experiments, surveys, modeling and geographical information analysis.

What are your objectives in the project?
I will be mostly involved in modelling soil C and N dynamics in tropical cropping systems to explore options for climate change mitigation (task linked to the WP1). More specifically, I will use long-term experiments of selected pilot sites in Kenya, Senegal and Zimbabwe to understand the potential of conservation agriculture to sustain crop production while providing C storage under different managements. To meet that goal I will use crop modelling (parametrization of the STICS soil-crop model and multi model inter-comparison) to efficiently simulate plant growth and soil C and N under conservation agriculture systems in different climates. Model inter-comparison will be carried out with an international group of modelers (AgMIP project) in order to assess the interest of grouping model outputs to identify model improvements. I may also be involved in integrating cropping systems modelling results at the farm level (WP 2). .

Modélisation des systèmes sol plante et séquestration du carbone dans les sols

Pouvez-vous vous présenter ? votre parcours ?
Je suis post-doctorant spécialisé en production végétale durable et en agronomie systémique à différentes échelles (parcelle, système de culture, exploitation agricole). Je suis ingénieur agronome de formation (Bordeaux Sciences Agro) et j'ai réalisé ma thèse à l'université de Toulouse (INRAE, UMR AGIR). Durant ma thèse je me suis spécialisé sur les multi-services (cycle des éléments minéraux, bio-contrôle) engendrés par les mélanges de cultures intermédiaires de crucifères et de légumines. J'ai ensuite travaillé en tant que post-doctorant à l'Université du Nebraska où j'ai analysé les variations spatio-temporelles des performances des systèmes de culture dans différents bassins de production de blé, maïs et soja aux USA. Mes différentes expériences m'ont permis d'acquérir des compétences en expérimentations, enquêtes, modélisation et analyse de systèmes géographiques..

Quels sont vos objectifs dans le cadre du projet ? Qu'allez-vous faire ?
Je serai principalement impliqué dans la modélisation des cycles du carbone et de l'azote dans des systèmes de culture tropicaux pour évaluer les options d'atténuation au changement climatique (tâche liée au WP 1). Plus spécifiquement, j'utiliserai des expériences de long terme de sites pilotes pour évaluer le potentiel de l'agriculture de conservation pour soutenir une production durable tout en assurant le stockage du carbone dans différents scénarios d'itinéraires de culture. Pour atteindre cet objectif j’utiliserai la modélisation (paramétrisation du modèle STICS et inter-comparaison de modèles) pour simuler efficacement la croissance des plantes et les cycles du carbone et de l’azote dans différents systèmes de culture et climats. L’inter-comparaison de modèles sera réalisée en collaboration avec un groupe de modélisateurs internationaux (projet AgMIP) pour évaluer l’intérêt de regrouper les résultats de différents modèles dans l’identification de pistes d’amélioration. Je serais aussi potentiellement amené à intégrer les résultats de modélisation des systèmes de culture à l’échelle de l’exploitation agricole (WP 2)..

Landscape in Niakhar region (Senegal)
Paysage dans la région de Niakhar (Sénégal)
© B Defives

 
Partners




Copyright photos © B Defives, A Couedel, R  W Nyashawa

Contact

Email: dscattcoordination@cirad.fr

Website: www.dscatt.net
 
Website
Twitter






This email was sent to legallic@agroof.net
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Research institute · IRD BP3800 · Abidjan 0 · Cote D'Ivoire

Email Marketing Powered by Mailchimp