Lettre d'information pour les membres de la SFD

Si ce message n'apparaît pas correctement, cliquez ici svp. Lettre d'information pour les membres de la SFD
sfd

SOMMAIRE 22 mai 2013

consultez nos thématiques

SFD
SFHD
SFD
JDIP 2013
SFD
Mélanome cutané

La Société Française d' Histoire de la Dermatologie (SFHD)

La SFHD est née en 1989, dans le mouvement d'attention pour l'histoire de notre spécialité qui a entouré la célébration d'un triple centenaire. C'est en effet en 1889 que les dermatologues français ont créé la Société Française de Dermatologie (SFD), invité leurs collègues étrangers à participer pour la première fois à un congrès international, et inauguré à cette occasion le bâtiment qui abrite, à l'hôpital Saint-Louis, le Musée des Moulages et la bibliothèque Henri-Feulard.

Ces quelques lignes résument un état de fait remarquable : la dermatologie française a une riche et remarquable histoire, l'Ecole de Saint-Louis née en 1801, bénéficie d'un prestige inégalé, et le Musée de Saint-Louis concrétise cette richesse historique en offrant aux regards le plus magnifique ensemble de cires dermatologiques du monde.
Pourtant, à la fin du vingtième siècle, cette histoire intéressait peu, et les textes et recherches historiques étaient rares. En 1987, intéressé par la bibliographie contemporaine, j'avais pris la responsabilité de la bibliothèque Henri-Feulard avec l'ambition de la transformer en un Centre de documentation dermatologique moderne, avec l'aide de l'APHP, de la SFD, et des Laboratoires Pierre Fabre. Cette ambition n'a pas duré, entre autres parce que les moyens modernes de bibliographie médicale ont rapidement connu un bouleversement la possibilité d'interroger des bases de données facilement grâce à Internet.

Mais on ne peut pas travailler à la bibliothèque Henri-Feulard sans être impressionné par la richesse de la documentation historique qu'elle contient, et par son lien étroit avec le Musée des moulages et les archives des dermatologues de Saint-Louis, qui jusque dans les années 1970 dominaient la dermatologie française. Ainsi, avec mon ami Gérard Tilles, dermatologue libéral qui deviendra érudit en histoire de la dermatologie, nous avons commencé un certain nombre d'activités historiques qui se confondent, au moins jusqu'en 2002, avec l'histoire de la SFHD que nous avons fondée ensemble.


à quoi peuvent servir des historiens de la dermatologie, ou plus précisément des dermatologues qui s'intéressent à l'histoire de leur spécialité ? À effectuer et publier des études d'histoire, à écrire des livres, à prononcer des conférences ; à regrouper les collègues qui partagent cet intérêt dans des réunions scientifiques, à entretenir des liens d'amitié et de collaboration avec les dermatologues du monde entier intéressés par l'histoire ; et aussi, activité rendue nécessaire par notre histoire, à défendre et valoriser le riche patrimoine de la dermatologie. Dans ces trois domaines, nous avons fait de notre mieux.

Nous avons également tiré parti des possibilités d'Internet. Ainsi, si ce court article vous en donne le désir, je vous invite à consulter le riche site Internet de la SFHD, qui a la chance d'être hébergé à l'intérieur du remarquable site de la Bibliothèque Interuniversitaire de Santé de Paris. Vous y trouverez le livre édité à l'occasion du congrès mondial de Paris en 2002, ainsi que de nombreux documents remarquables, dont des éditions gratuitement téléchargeables de livres anciens de dermatologie et vénéréologie, des textes d'histoire écrits par les membres de la SFHD, et les photographies de milliers de moulages du Musée de Saint-Louis.

Brièvement, les principales réalisations de la SFHD sont les suivantes :

• Depuis 1990, réunion annuelle d'histoire dans le cadre des JDP ;
• 1991 : production de la pièce de théâtre « Les Avariés », pendant les JDP 1991 (vidéo en ligne sur le site de la SFHD) ;
• 1992 : classement comme Monuments historiques des moulages et des vitrines qui les contiennent. Ce classement a stoppé un projet de démolition du bâtiment du Musée ;
• 2001 : célébration du bicentenaire de la spécialisation de l'hôpital Saint-Louis en dermatologie ;
• 2002 : célébration du jubilé du professeur Jean Civatte, notre président d'honneur ;
édition de « La dermatologie en France », ouvrage collectif qui retrace l'histoire de la dermatologie française et de la SFHD, et donne la liste complète des administrateurs depuis 1989, des réunions et des publications, Ce livre, intégralement accessible en ligne en français et en anglais, constitue la principale référence sur l'histoire de la dermatologie en France ;
• Depuis 2003 : traduction en français de livres anciens de dermatologie écrits en latin. Ce programme est dû au Dr Jacques Chevallier, qui a accepté en 2009 de me succéder à la présidence de la SFHD. Plusieurs ouvrages anciens de dermatologie, historiquement importants, ont ainsi été traduits en français pour la première fois. Citons « De morbis cutaneis » de Thomas Carrère (1760), « Doctrina de morbis cutaneis » de J. J. Plenck (1776), traité fondateur de la dermatologie moderne, « De morbis cutaneis liber » et « De decoratione liber» de G. Mercuriale (1585) (Lyon, Laboratoire Bioderma). Le prochain ouvrage traduit sera le célèbre « Tractatus de morbis cutaneis » d'A. C. Lorry (1777), fleuron de la dermatologie française, jamais traduit en français ;
• Depuis 2011 : Réunions d'histoire couplées avec les forums de notre société sœur, la Société Française des Sciences Humaines sur la Peau (Président : Pr L. Misery).

Dr Daniel WALLACH,

SFHD,
22 mai 2013

---

Pour en savoir plus :

• Ce court texte peut être complété par une visite de notre site Internet, www.bium.univ-paris5.fr/sfhd/, et j'invite les collègues intéressés à nous rejoindre au sein de la SFHD.
→ newsletter.sfdermato.org



→ LIRE LES ARTICLES

sfd
SFD SFD SFD