Copy
Eau secours! Message mensuel de juillet 2016

 

L'INFEAU
 

ÉDITORIAL

Le 7 juin dernier, au moment où les vacances commençaient, le gouvernement libéral a déposé le projet de loi 106, soit la Loi concernant la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030 et modifiant diverses dispositions législatives.

Ne vous méprenez pas! Derrière ce titre accrocheur aux airs de modernité se cache une pilule amère que les citoyens ne sauraient accepter. Le projet de loi 106 porte en réalité un autre nom, celui de la Loi sur les hydrocarbures. Les libéraux ont usé d’une stratégie digne des conservateurs de M. Harper : le projet de loi 106 est une loi fourre-tout, une boîte de Pandore. Il modifie 21 lois antérieures (dont la Loi sur la qualité de l’environnement), édicte deux nouvelles lois (la Loi sur la Transition énergétique et la Loi sur les hydrocarbures) et modifie cinq règlements antérieurs (dont le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection).

À lui seul, le projet de loi sur les hydrocarbures mérite que le projet de loi 106 soit scindé, pour refléter l’importance de ses composantes, ou entièrement rejeté, car il ferait du Québec le gruyère des pétrolières et des gazières. Il permettrait :

  • la fracturation hydraulique et donc le retour des gaz de schiste sur tous les terrains « claimés »;

  • le droit d’accès à votre terrain pour les travaux d’exploration et votre expropriation, si nécessaire, via la cour de justice;

  • la contamination des nappes phréatiques et de vos puits d’eau potable, la réglementation en vigueur étant incapable de les protéger adéquatement;

  • à l’industrie de déterminer elle-même les meilleures pratiques en matière d’exploration et d’exploitation de nos ressources;

  • au gouvernement de convenir de toutes normes et exigences sans contraintes avec l’industrie;

  • de cacher toute l’information relative aux activités industrielles de sorte que plusieurs générations pourront potentiellement s’écouler avant que ces informations soient rendues publiques.

Pour prendre connaissance de l’analyse complète du projet de loi sur les hydrocarbures, visionnez l’excellente présentation de Richard Langelier, juriste, sociologue et membre du Collectif scientifique sur la question des gaz de schiste.

Le projet de loi sera étudié en Commission parlementaire du 16 au 19 août prochains en vue d’une adoption rapide à la session parlementaire d’automne. Sur les 29 groupes qui seront reçus, seuls trois ont une vocation environnementale alors que les groupes de citoyens sont exclus. Le reste des groupes vient du milieu des affaires.

Il fait beau, il fait chaud et le mot vacances est sur toutes les lèvres, mais nous avons besoin plus que jamais de votre aide pour arrêter le train du développement pétrolier et gazier au Québec! Dans la section « Actions solidaires » de ce bulletin, vous trouverez quelques actions simples, mais significatives, que vous pouvez poser pour vous opposer au projet de loi 106.

Merci de votre engagement. On lâche rien.

 

Ariane Cimon-Fortier

Directrice générale

ACTUALITÉS  -  GRANDS DOSSIERS

Hydrocarbures: Eau Secours! s'implique dans la lutte au projet de loi 106

Eau Secours! participe tous les jeudis soirs à une cellule de crise, menée par le Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec, à laquelle participe quelques groupes citoyens clés dont l’Association québécoise de lutte contre la pollution atmosphérique et le Collectif Moratoire Alternatives Vigilance Intervention. Ces rencontres ont pour but de développer des stratégies d’intervention et de concevoir des actions afin de contrer l’adoption du projet de loi 106 sur les hydrocarbures. Entre autres choses, nous y organisons la manifestation contre le projet de loi 106 à l’occasion de la Marche d’ouverture du Forum social mondial et préparons l’offensive lors de la Commission parlementaire.

La Commission parlementaire qui étudiera le projet de loi 106 aura lieu du 16 au 19 août prochains. Environ 29 groupes seront reçus en audience. Eau Secours! ne fera pas partie de ces groupes, mais nous déposerons un mémoire exposant notre opposition au projet de loi.

ACTIONS SOLIDAIRES
 

Projet de loi 106 : Dressons le mur social qui fera reculer le gouvernement!


Suite au dépôt du projet de loi 106, voici quelques actions que vous pouvez faire pour appuyer cette lutte citoyenne des plus importantes :
 

1. Participez aux soirées d’information de Richard Langelier et ses conférenciers

Richard Langelier est en tournée à travers le Québec depuis le mois de juillet avec sa présentation Le projet de loi sur les hydrocarbures : quelques enjeux sociaux et environnementaux. Assistez à l’une de ces présentations et invitez votre entourage à y participer aussi. Vous y apprendrez quels sont les impacts de ce projet de loi sur votre quotidien et les risques à votre droit de propriété. Voici les prochaines dates de tournée :

  • 16 août: Saint-Valérien
  • 24 août : Basses Laurentides St-Colomban
  • 13 septembre: Durham Sud
  • 21 septembre: Sutton
  • 22 septembre: Cinéma de Beloeil
  • 25 septembre: Lotbinière
  • 27 septembre: Saint-Guillaume /Saint-Pie-de-Guire/Saint-Bonaventure

Communiquez avec votre comité de citoyen membre du Regroupement Vigilance Hydrocarbures Québec ou tout autre groupe local de citoyens pertinent pour plus de détails.

S‘il ne vous est pas possible d’assister à l’une de ces conférences, vous pouvez la regarder en ligne en cliquant sur ce lien You Tube. Une fois bien informé, vous serez mieux outillé pour agir!

 

2. Sensibilisez vos conseillers municipaux

Le projet de loi 106 dépouille les municipalités de tout pouvoir ou recours pour protéger l’eau et leur territoire. Face à ce constat, le Comité de pilotage des maires et mairesses qui réclament une dérogation au Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection, avec l’aide de Richard Langelier, juriste, invite les municipalités du Québec à adopter une résolution pour s’opposer au projet de loi 106 « qui méprise les municipalités, porte atteinte à leur droit et menace la sécurité juridique de tous les résidents du Québec ».

Rencontrez ou passez un coup de fil à votre conseiller municipal, intervenez lors d'une séance de votre Conseil municpal ou de votre Municipalité de comté.

Informez vos conseillers ou votre Conseil des impacts du projet de loi 106 sur les pouvoirs de votre municipalité, remettez-leur une copie de la résolution et invitez-les à l’adopter. Il est urgent et nécessaire d’agir!

Pour vous aider, Eau Secours! a produit un court feuillet résumant les impacts du projet de loi 106 sur les municipalités. N’hésitez pas à vous en servir et à le distribuer à vos conseillers municipaux!

 

3. Faites pression auprès de votre député

Nos élus sont ceux qui seront amenés à entériner le projet de loi 106 à l’automne. Il est nécessaire de leur signifier qu’en tant que citoyen, ce projet de loi est inacceptable et qu’il ne doit pas être adopté par l’Assemblée nationale.

Eau Secours! vous invite donc à rédiger une lettre à l’attention de votre député signifiant votre désaccord face à ce projet de loi et la nécessité de le rejeter.

Le Front commun pour la transition énergétique (dont fait partie Eau Secours!) a publié une excellente lettre à notre premier ministre en bon plaidoyer contre le projet de loi 106. Si vous n’avez ni le temps ni la patience d’écrire, nous vous suggérons d’envoyer une copie de cette lettre à votre député (en copie aux partis de l’opposition) accompagné d’un petit mot signé de votre part l’avisant que vous êtes en accord avec tous les propos de cette lettre. Cela vous sauvera du temps, cela fera circuler la lettre du Front commun et cela contribuera à l’éducation de nos élus. Imaginez si tous les citoyens de votre comté envoyaient cette lettre à leur député! Ce serait un signal fort! Invitez votre entourage à faire de même! Pour trouver le nom et les coordonnées de votre député, cliquez ici et entrez votre code postal dans le moteur de recherche du menu de gauche.

 

4. Manifestez votre opposition dans la rue!

Deux occasions de manifestation se dessinent :

La première aura lieu à l’occasion de la Marche d’ouverture du Forum social mondial qui aura lieu le 9 août 2016 à 17 h au parc Lafontaine, Place Charles-de-Gaules, 1560 rue Sherbrooke Est, devant l’Hôpital Notre-Dame. Nous marcherons tous sous la bannière du Front commun pour la transition énergétique en opposition au projet de loi 106 sur les hydrocarbures. Notez cette date à votre agenda! Manifestez votre intention de participer et invitez votre entourage à nous rejoindre en partageant l’événement Facebook!

La deuxième occasion aura lieu le 16 août 2016 lors de l’ouverture des consultations pour le projet de loi 106 en Commission parlementaire. Dès midi, nous nous rassemblerons devant l’Assemblée nationale à Québec pour signaler notre refus ferme du projet de loi 106 qui cède notre territoire aux entreprises pétrolières et gazières et menace nos sources d’eau potable. Plus de détails suivront également! Si vous avez besoin d’un transport, moyennant des frais modiques, un autobus part de St-Grégoire vers Québec avec arrêts à Gentilly, Les Becquets, Deschaillons, Ste-Croix, St-Antoine, St-Apollinaire. Pour vous inscrire, cliquez ici.

Pour les détails de ces deux événements, cliquez ici!

Votre soutien est plus que jamais nécessaire! Merci d’apporter votre contribution à cette campagne contre le projet de loi 106. Ensemble, disons haut et fort à ce gouvernement que le Québec ne deviendra pas le gruyère des pétrolières et des gazières!

 

Forum social mondial - L’eau à l’honneur!

Cette année, pour la première fois dans un pays du Nord, entre 50 000 et 80 000 citoyennes et citoyens de 120 pays se rassembleront au centre-ville de Montréal du 9 au 14 août prochains, pour le Forum social mondial (FSM). Le FSM est le plus grand rassemblement de la société civile visant à trouver des solutions aux problèmes de notre temps, en faisant notamment la promotion de la solidarité internationale, de la justice sociale et environnementale, de l’économie sociale et solidaire, de la démocratie participative et de la reconnaissance de l’égale dignité de toutes et tous.

 

FSM - 9 août 2016 - Rassemblement pour la défense de l’eau

Le 9 août, le Conseil des Canadiens, Eau Secours!, le Syndicat canadien de la fonction publique et sept autres groupes vous invitent à un grand rassemblement de 9 h 30 à 16 h 30 au Centre St-Pierre, 1212 rue Panet, Montréal, QC H2L 2Y7.

Ce sera LA journée à ne pas manquer pour les militants travaillant sur les enjeux liés à l’eau, réunis à Montréal pour le Forum social mondial. Vous y serez renseigné sur les luttes et les victoires citoyennes, vous y développerez des stratégies collectives et contribuerez à renforcer nos liens de solidarité dans nos actions pour défendre l’eau comme droit humain et bien commun.

Cette activité sera suivie à 17 h par la grande marche d’ouverture du Forum social mondial (voir la section ACTIONS SOLIDAIRES contre le projet de loi 106 ci-haut pour plus de détails).

FSM - 10 août - Conférence de Ricardo Petrella L’audace mondiale : transformons le devenir

« Le XIX siècle a été le siècle de la déclaration de l’illégalité de l’esclavage. Le XXI siècle devra être le siècle de la déclaration de l’illégalité de la pauvreté. »

- Citations tirées du dernier livre de Riccardo Petrella, Au nom de l’humanité-L’audace mondiale, Éditions Couleur Livres, 2015

Eau Secours! ainsi qu’une multitude d’autres partenaires présenteront également une conférence de Riccardo Petrella dans le cadre du FSM. M. Petrella, à la fois Porteur d’eau, économiste-écologiste et initiateur du Pacte mondial de l’eau, nous propose de mettre hors-la-loi la finance actuelle, d’éradiquer les causes structurelles de l’appauvrissement et de désarmer la guerre à l’occasion de sa conférence L’audace mondiale : transformons le devenir. Venez l’entendre le mercredi 10 août 2016 de 9 h à 11 h 30, à l’Université McGill, Pavillon Leacook, local 132, au 855, rue Sherbrooke Ouest.

Le mardi 16 août, Riccardo Petrella se rendra à Trois-Rivières pour une deuxième représentation de sa conférence à 19 h, au 1060, rue Saint-François-Xavier. Inscrivez-vous en ligne! Contribution volontaire.

FSM - 11 août 2016 - Atelier Communautés bleues : protéger le droit à l’eau localement


Le 11 août, Eau Secours!, le Conseil des Canadiens et le Syndicat canadien de la fonction publique offriront un atelier sur les Communautés bleues de 9 h à 11 h 30 au local D-R200 du Pavillon D de l’UQAM, au 1430, rue Saint-Denis, Montréal.




Coule pas dans nos cours d’eau!

Une autre façon d’afficher publiquement votre opposition à l’exploration et à l’exploitation des hydrocarbures au Québec est de le faire sur les réseaux sociaux. La campagne Coule pas dans nos cours d’eau, pour laquelle Eau Secours! est partenaire, vous en offre l’occasion.

COMMENT PARTICIPER À LA CAMPAGNE

  • Prenez une photo de vous près de votre point d’eau préféré.
  • Remplacez votre photo de profil sur Facebook ou Twitter par celle que vous avez prise près de votre cours d’eau.
  • Affichez le bandeau Coule pas dans nos cours d’eau! sur votre photo de profil en cliquant ici.
  • Après avoir cliqué « Add to Facebook », votre nouvelle photo se trouve dans vos Albums photos. Cliquez sur celui nommé Twibbon Photos. Dans les options au bas de la photo, cliquez « Utiliser comme photo de profil »

Conservez cette photo de profil tout l’été pour exprimer vos préoccupations quant à la contamination de nos cours d’eau par le pétrole et autres hydrocarbures.

Invitez votre famille et vos amis à joindre eux aussi le mouvement en se prenant en photo devant les plans d’eau qu’ils fréquentent.

Profitons de la saison estivale et des vacances pour afficher notre amour pour nos cours d’eau menacés par les projets de développement des hydrocarbures! Soyons nombreux à les défendre!

Lien vers la campagne sur Facebook

Album photo : http://bit.ly/2agxJ2N (Identifiez vos amis sur cet album photo)

Twitter : #CoulePasdansNOScoursDEAU!

 

Marche citoyenne : Protégeons notre climat, marchons pour nos rivières

Du 14 au 20 août prochains, STOP Oléoduc Outaouais vous invite à une marche citoyenne le long de la rivière des Outaouais pour manifester votre opposition à l’oléoduc Énergie Est et à l’industrie des sables bitumineux.

Le départ aura lieu le dimanche 14 août à Saint-André-d’Argenteuil. Le trajet de 122 km sera marché en sept jours, traversera 8 municipalités et se terminera par Gatineau et Ottawa. Rejoignez-les le temps d’une matinée, d’une journée ou toute la semaine et contribuez à exiger que nos élus se prononcent sur cet enjeu!

Vous voulez vous impliquer davantage? STOP Oléoduc Outaouais recherche des bénévoles pour l’organisation logistique de la marche, sa promotion et le recrutement de participants.

Pour plus de détails et inscription (gratuite) cliquez ici.

Lien vers l’événement Facebook

Twitter : @StopOleoducO

SENSIBILISATION ET ÉDUCATION RELATIVE À L’ENVIRONNEMENT


Retour du projet Soif de savoir, soif d’agir! en milieu scolaire


Cet automne, environ 13 groupes-classes provenant de sept écoles différentes auront la chance de recevoir une activité du programme Soif de savoir, soif d’agir! offert par ENvironnement JEUnesse et développé en partenariat avec Eau Secours! Il reste encore quelques places disponibles pour des écoles intéressées à bénéficier de ce projet. Pour vous inscrire, remplissez le formulaire en ligne!

L'ART DANS L'EAU


La Rivière-du-Nord m'inspire!

La Coalition Eau Secours! est fière de s’associer au concours d’écriture La Rivière-du-Nord m’inspire lancé par Nancy R. Lange, Porteuse d’eau. Soumettez un texte inspiré de la beauté ou de l’histoire de la Rivière-du-nord qui coule de Sainte-Agathe à Saint-André d’Argenteuil : poème, texte poétique, texte d’opinion, lettre ou récit. Vos textes doivent contenir un maximum de 40 vers pour les poèmes ou 500 mots pour tous les autres textes.

Les textes seront publiés sur le site web de la Coalition Eau Secours! et sur celui du Parc régional de la Rivière-du-Nord. Onze finalistes recevront le livre d’art Les Cantiques de l’eau de Nancy R. Lange. Le lauréat recevra un certificat-cadeau de 250 $ de la librairie Carcajou et deviendra ambassadeur de la Rivière-du-Nord.

Soumettez vos textes d’ici le 15 septembre 2016 par courriel à l’adresse appelparolecreation@hotmail.com.

EAU SECOURS Y ÉTAIT!


2 juillet : Kiosque fête de l’eau à La Minerve

14 juillet : Conférence de Richard Langelier à l’UQAM, Projet de loi sur les hydrocarbures - quelques enjeux sociaux et environnementaux

Un mardi zen sur l’eau, signé Eau Secours!

 

Le 12 juillet dernier, six membres d’Eau Secours! ont pagayé la rivière Saint-Jacques dans le cadre d’une activité découverte avec Enviro Kayak. Les participantes ont pu apprécier la beauté des paysages et la présence surprenante de cette rivière naturelle en milieu urbain puisqu’elle marque la frontière entre Brossard et La Prairie. Deux d’entre elles nous partagent leur expérience :

Quelle belle initiative de nous rapprocher de l’eau, notre amie, et aussi de nous rapprocher entre nous, membres d’Eau Secours! La sortie en kayak sur la rivière Saint-Jacques, cette inconnue, mardi dernier, a été un vrai ravissement. Calme, silence et beaux paysages. Et apothéose au retour : débouché sur le fleuve entre coucher du soleil et apparition de la lune. De telles expériences devraient être répétées. Cela renforce notre mouvement. Grand merci.

- Louise Constantin

Le mardi 12 juillet dernier, grâce à Eau Secours! et EnviroKayak, je me suis initiée au kayak de mer sur la rivière Saint-Jacques, rivière dont j’ignorais l’existence! Michel Lajoie, notre guide, nous a parlé de la faune et de la flore des lieux. Ariane, la directrice générale d’Eau Secours!, avec qui j’ai eu le plaisir de pagayer en tandem, m’a informé que la Saint-Jacques est l’une des dernières rivières naturelles du grand Montréal. C’est un cours d’eau magnifique, d’une richesse et beauté incroyable! Michel appelle sa randonnée du mardi « zen » et je peux confirmer que naviguer sur cette rivière en kayak est effectivement très zen. Si ce n’était de la rumeur lointaine de l’autoroute, on a peine à croire qu’on est en ville tant la végétation y est luxuriante. Bien sûr, les défis pour préserver cette rivière sont majeurs et nécessitent la volonté de toutes les instances (ville, entreprises environnantes, citoyens, organismes…).

Au cours de notre randonnée, nous avons apprécié la frayère des perchaudes, les hautes herbes, les chants et vols d’oiseaux, les croassements des ouaouarons, les odeurs si apaisantes de la nature, l’échange amical et nourrissant avec les autres kayakistes, mais en plus, le coucher du soleil sur la rivière : majestueux! En bonus, à quelques coups de pagaie du quai, en passant sous un viaduc de la 132, on se retrouve sur le fleuve, dans le petit bassin de La Prairie, nous laissant bercer au clair de lune par la douce brise de début de soirée… Puis au retour, une chauve-souris me fait un ballet de charme, accompagnée par les lucioles qui éclairent notre chemin.

Merci encore à Michel, Fred et Ariane pour la superbe occasion. Y’a rien de tel que de pagayer nos cours d’eau pour avoir encore plus envie de les protéger! Et soudain, je me prends à rêver que toutes les familles du Québec adoptent chacune une rivière et en prennent soin. 

- Caroline Legault


 

À VENIR!

15 septembre : Assemblée générale annuelle d’Eau Secours! Détails à venir!

Suivez-nous sur Facebook 

L’actualité dans le domaine de l’eau n’est pas souvent en première page dans les journaux. Eau Secours! essaie de vous présenter un portrait de la situation sur FacebookAimez notre page et vous pourrez transmettre l’information à vos amis! 

 

Salutations citoyennes!

L'équipe d'Eau Secours!