Copy
Voir le communiqué de presse dans votre navigateur
COMMUNIQUÉ DE PRESSE


12 juillet 2016


Natagora donne des outils aux citoyens pour défendre la nature

Les atteintes à la nature et à la biodiversité sont multiples et pas toujours facile à repérer et combattre. Pour mettre fin à l’impunité, Natagora a décidé d’outiller les citoyens face aux nombreux petits délits locaux. En privilégiant toujours le dialogue.

Les pollutions massives, l’agriculture intensive, la surconsommation, les rejets de CO2, la surpêche… Les « gros » dossiers environnementaux sont actuellement bien connus et débattus – tant bien que mal – dans les instances politiques. Mais les atteintes à l’environnement sont également très souvent locales, avec un impact cumulé non négligeable.
Arracher une haie, par exemple, a un fort impact écologique. C’est une zone refuge riche en espèces diverses qui disparait, ainsi qu’un couloir écologique. Mais quelle est la législation qui encadre leur protection et comment réagir lorsqu’on assiste à des destructions sauvages dans sa commune ? Comment empêcher le drainage d’une zone humide et la disparition de ces habitats menacés ? Comment répondre à une enquête publique ? Qu’est-ce qu’une zone naturelle au plan de secteur ? Comment réagir à un dépôt d’ordures sauvage ?

Pour outiller les citoyens, Natagora met en place une série de "Fiches de Réaction Locale". Ces fiches pratiques, réalisées avec des experts des questions abordées, regorgent d’informations de premier ordre sur ces incivilités ou délits qui détruisent à petit feu la biodiversité locale. Dix fiches sont actuellement disponibles, et l’offre est appelée à s’étoffer.
Natagora ne désire cependant pas rentrer en guerre. Â« Nous privilégions avant tout le dialogue », explique Joëlle Huysecom, directrice de la conservation de la nature. Â« Nous voulons pousser le citoyen à aller trouver son voisin et lui expliquer les conséquences de ses actes. Mais nous voulons aussi montrer qu’il existe des procédures légales pour mettre fin aux agressions répétées contre la nature. »

Les fiches, mises gratuitement à disposition du public sur le site de Natagora, décrivent les situations et les infractions, expliquent la situation légale, et fournisent ensuite les outils pour agir. Une fiche explique comment réagir à une enquête publique, l’autre donne les contacts nécessaires, on y apprend à utiliser les portails cartographiques…
La publication de ces fiches rentre dans une stratégie de développement de la militance portée depuis quelques années par Natagora. Philippe Funcken, directeur général de l'association : « Notre travail quotidien va bien plus loin que la protection – essentielle – des papillons et des orchidées. Nous voulons bousculer les politiques et réveiller les citoyens. Il est temps de comprendre que l’impunité environnementale n’a plus sa place à Bruxelles et en Wallonie ! »

Plus ces fiches novatrices seront utilisées, mieux la nature sera défendue chez nous. N’hésitez pas donc pas à aller les découvrir sur le site de Natagora : www.natagora.be/reactionlocale 
> Toutes les fiches sont disponibles sur www.natagora.be/reactionlocale
Présente dans tout l’espace Wallonie-Bruxelles, Natagora
possède de nombreuses réserves naturelles, réparties sur plus de 4.700 hectares. Le grand objectif de l’association est d’enrayer la dégradation de la biodiversité et contribuer au rétablissement d’un meilleur équilibre entre l’homme et la nature.

 
Copyright © 2016 Natagora, All rights reserved.


Désinscription   Mettre à jour votre profil

Email Marketing Powered by Mailchimp