Copy
View this email in your browser
Bonjour <<Prénom>>

Lyon 100% cyclable, zéro artificialisation des sols à Bordeaux, l’urgence écologique déclarée à Stratsbourg…autant de promesses faites par les nouveaux maires écolos de ces trois grandes villes françaises au soir même du second tour des élections municipales, qui ont vu dimanche 28 juin se concrétiser une vague verte massive.

Les citoyens français, notamment dans les villes, grandes ou moyennes, ont voté pour des projets en phase avec les grands enjeux du climat et de la biodiversité, et sanctionné les alliances qui avaient tenté de leur faire barrage. Reste aux nouveaux maires à convaincre au-delà de l'effet de mode, les abstentionnistes et les plus réticents, même si, y compris au sommet de l'Etat, la pertinence de l'échelon local pour l'écologie convainc de plus en plus.

Les premières toitures solaires citoyennes voient le jour à Paris


Pour atteindre 20% d’énergies renouvelables produites intra muros, la capitale française met des toits à la disposition d’une coopérative qui y développe des centrales solaires.
 

Parcours d'obstacles en vue pour les propositions de la Convention citoyenne


Le président a retenu 146 des 149 mesures, mais dilué l'ambition globale des propositions, tout comme Bruno Le Maire qui remet en cause d'autres suggestions. Les 150 citoyens risquent de devoir user du droit d'alerte qui leur a été conféré.
 

Les ratés de la rénovation énergétique font débat


Des plans de relance aux propositions de la Convention citoyenne, les mesures d'efficacité énergétique destinées à remplir les objectifs que la France se fixe en vain depuis des années sont au coeur de toutes les réflexions.
 

A Montreuil, les nouvelles pistes donnent des ailes aux cyclistes


Montreuil-sous-bois est une des villes de la petite couronne à avoir construit le plus de "coronapistes". Le nombre de vélos a plus que doublé par rapport à 2019.
 

«Les énergies renouvelables ressortent renforcées de la crise »


Pour Gwenaëlle Avice-Huet, DGA d’Engie en charge de la Global Business Line Renouvelables, l'activité ne faiblit pas et les voyants restent au vert pour les renouvelables.

 
Cette newsletter vous a été transférée ? Pour s'inscrire c'est par ici

En bref

  • Le premier semestre 2020 a été le semestre le plus chaud jamais constaté. (Meteo France)

  • Avant que les propositions de la Convention citoyenne sur le climat ne soient détricotées, 76 patrons, dont celui de Danone, leur  avaient apporté leur soutien, appelant l’Hexagone à s’emparer de l’urgence climatique. (JDD)

  • Le fonds Amundi a été choisi par un consortium d’investisseurs et d’assureurs, dont Axa, pour construire un fonds en actions qui serait le premier conforme à l’accord de Paris. 230 millions d’euros seront gérés dans un premier temps, confiés par la Caisse des dépots, EDF et les principaux assureurs. Amundi entend y intégrer des sociétés dont les réductions d’émissions sont compatibles avec l’accord de Paris, et dont l’intensité carbone se réduit de 7 % par an. (IPE)

  •  Chesapeake Energy, le pionnier des gaz de schiste, qui a enflammé les boursicoteurs des années durant, a fait faillite aux Etats-Unis. (FT

  • L'autorité de régulation de la publicité, une association composée d'annonceurs (dont la directrice de la publicité de Renault) mais aussi de représentants de la presse, a eu la mauvaise idée d'interdire une publicité pour les vélos VanMoof, au prétexte qu'elle présentait la voiture sous un mauvais jour, alors même que le spot TV a été diffusé sans problème en Allemagne et aux Pays-Bas. L'ARPP ne pouvait faire une meilleure publicité au vélo électrique: en moins de 24h, son spot à récolté des millions de vues sur les réseaux sociaux, tandis que VanMoof s’interroge sur l’indépendance de l’organisation – qui a de fait déjà fait barrage à une publicité de Greenpeace. (VanMoof)

  • La Convention citoyenne pour le climat britannique, a appelé le 23 juin le gouvernement à utiliser la relance post-covid pour atteindre les objectifs climatiques, suivie par le Comité du changement climatique du Royaume Uni, équivalent du Haut Conseil pour le Climat français, qui a publié dans un rapport ses préconisations au gouvernement pour atteindre la neutralité carbone en 2050. (Climate Change Committee).

  •  L'Oréal a annoncé de nouveaux objectifs climatiques incluant une réduction de 50% de l’ensemble de ses émissions de gaz à effet de serre par produit fini d’ici 2050 par rapport à 2016, 100% de ses sites neutres en carbone en 2025 sans recourir à la compensation et l’utilisation de 100% d’énergies renouvelables. (Usine nouvelle)

 

Facebook
Twitter
LinkedIn
Quiz climat et vie professionnelle
Copyright © 2020 Climatico, All rights reserved.

Un message ? C'est par ici : redaction@climatico.fr




Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.

Email Marketing Powered by Mailchimp