Copy
Union Presse
10/11/2016
L’ÉVÉNEMENT
Abonnement point de vente
photo D. R.
-
Vous aussi, vendez des abonnements !
. Soyez incontournable
À Noël, mais pas seulement, certains clients achètent un magazine dans le seul but de récupérer un bulletin d’abonnement, histoire d’offrir un cadeau intelligent à un proche. Frustrant pour le marchand de journaux, qui se dit : “Mais pourquoi ne puis-je vendre cet abonnement moi-même ?” La réponse de Daniel Panetto, président de l’UNDP : “Notre réseau doit s’adapter. Nous devons répondre à toutes les exigences de nos clients en nous positionnant, au-delà de la vente au numéro, sur l’abonnement et le digital. Nos clients nous reconnaissent comme des spécialistes de la presse : nous devons développer nos revenus sur cette activité, quel qu’en soit son mode de consommation. C’est ainsi que nous resterons incontournables.”
 
. Inscrivez-vous

La marque “Je m’abonne chez mon marchand de journaux”, fruit d’un partenariat entre l’UNDP et Viapresse, leader de l’abonnement sur Internet, peut dès aujourd’hui s’afficher dans votre magasin (vitrophanies, mobiles, stop-rayons…). La marche à suivre ? Créez votre compte sur www.undp-abo.fr. C’est le site pro du service : validation des commandes, commandes de PLV, questions/réponses, etc. À noter, si vous avez une caisse Devlyx ou Bimedia (pour cette dernière, le déploiement du dispositif, déjà bien avancé, sera terminé dans les prochains jours), le bouton “Abonnements presse” vous permet d’encaisser vos ventes très rapidement. Aujourd’hui, vos clients ont à disposition un catalogue de 600 titres pour s’abonner.
 
. Bénéficiez d’une rémunération complémentaire

Adhérents à l’UNDP, vous percevez une commission de 25 % sur le prix de l’abonnement et de 15 % sur le réabonnement (l’éditeur s’interdit de le vendre lui-même). Soit 12,50 € pour un abonnement de 50 € ! Si vous n’êtes pas adhérent, vous touchez une commission de 15 % sur le prix de l’abonnement et de 10 % sur le réabonnement.
 
. Engagez-vous
Selon Jean-Philippe Colombier, en charge du projet à l’UNDP : “Notre meilleur atout, c’est que nous sommes des commerçants de proximité, dont les conseils sont appréciés de nos clients. Nous avons un capital sympathie, utilisons-le pour prescrire des produits et des services ! En cas de problème, nous sommes un référent pour eux et c’est là notre valeur ajoutée par rapport à un abonnement classique. Je compte sur votre mobilisation pour faire vivre ce projet. Ce dispositif améliorera notre prestation et nous permettra d’enrichir notre fichier clients. Soyons actifs !”

Contact : contact-undp-abo@viapresse.com
Par téléphone, du lundi au vendredi de 9h à 18h,
au 01 72 87 16 76 (code 34)
Votre commentaire
Première
FOCUS
Direct-Editeurs
Direct Éditeurs lance son appli mobile
À Juste Titres, société de gestion et d’optimisation des ventes au numéro pour plus de 200 magazines fondée et dirigée par Hélène Ritz, lance une appli mobile à destination des 26 000 marchands. Ils peuvent ainsi gratuitement prendre connaissance des derniers titres de presse parus, toutes messageries confondues, avec des options :
. les titres du jour (Unes, promotions, positionnement, détails techniques…) ;
. les nouveautés, les nouvelles formules, les hors-séries ;
. les libellés ambigus ;  les particularités d’une parution en flashant la Une ;
. le fil d’informations.
Les marchands de journaux peuvent aussi demander des actions sur une grande partie de l’offre à la personne en charge de l’administration des quantités, en amont des messageries et des dépositaires, pour :
. modifier les services ;
. mettre en service des titres qu’il ne reçoivent pas ;
. demander du réassort, de la PLV et d’anciens numéros ;
. être contacté par l’éditeur ou son représentant dans les 24 heures.
L’appli Direct Éditeurs est téléchargeable gratuitement sur Androïd et Apple.

Contact : www.direct-editeurs.fr
Émilie Tricon, chargée du développement,
au 04 88 15 12 46 (e.tricon@ajustetitres.fr)
Votre commentaire
Slowly Veggie
ILS L'ONT DIT
Daniel Mauvais
Daniel Mauvais
Marchand de journaux
à Antony (92)

Photo Philippe Pérez-Castano
“Dans ce métier, on marche à la passion. On est dans l’actualité en permanence, on le ressent vraiment. Quand je repense à ce qu’on a vécu lors des attentats à Charlie Hebdo, ce n’est définitivement pas un commerce comme un autre. La presse, ça vit, on est autant à l’affût qu’un journaliste, tout ce qui se passe vous intéresse. Un magasin comme cela, c’est un carrefour des idées, des goûts. C’est indéfinissable mais cela ne s’efface pas, même à la retraite !”
Votre commentaire
Xavier Romatet
Xavier Romatet
Pdg de Condé Nast France
“Le pari de Vanity Fair, c’est le “long-form journalism”. À contre-pied de tout ce qui se passe aujourd’hui, où tout est accéléré, immédiat, court et rapide, l’idée étant de reprendre de la hauteur pour faire des papiers longs. Non seulement cela nous a réussi, mais beaucoup de marques média ont repris ce format, notamment les news. Il y a un équilibre à trouver dans notre société entre l’éphémère et l’instantané qui dominent et ce besoin de distance et de profondeur. Cette année, Vanity Fair devrait faire 92 000 exemplaires par mois. C’est une performance car c’est un magazine exigeant, avec un lectorat très fidèle.”

Source : Le Figaro daté 31 octobre
Votre commentaire
 
Tout savoir Santé
Le saviez-vous ?
Internet mobile
Photo Philippe Pérez-Castano
C'est officiel, Internet est devenu mobile
Selon une étude publiée par la société StatCounter, spécialisée dans l’analyse des données Web, la majorité des consultations sur le Net se font désormais via un smartphone ou une tablette, et non plus sur un ordinateur. Au mois d’octobre, les terminaux mobiles ont totalisé 51,3 % des consultations effectuées sur Internet, contre 48,7 % pour les ordinateurs de bureau. Depuis 2007, les ventes de smartphones ont crû de façon exceptionnelle et depuis 2010, le marché des tablettes a décollé, tandis que les ventes de PC n’ont cessé de reculer. Selon StatCounter, le poids du mobile dans les usages devrait s’accélérer, alors que le déploiement de la 4G, qui permet de surfer toujours plus vite sur le Web, se poursuit sur les réseaux télécoms du monde entier. (Source : Les Échos daté 3 novembre).
Votre commentaire
Dessin de presse
Le dessin de presse dans la rue
Tout au long du mois de décembre 2016, la Mairie de Paris accueille sur les grilles de l’Hôtel de Ville l’exposition “Le dessin de presse dans tous ses états”, conçue et réalisée par Cartooning for Peace, réseau international de dessinateurs de presse engagés présidé par Plantu. Presstalis s’est associée à l’opération. À l’occasion des 10 ans de Cartooning for Peace, une série de dessins en provenance du monde entier sera ainsi offerte aux regards des passants. L’association promeut les libertés fondamentales et la démocratie et s’attache à exercer la liberté d’expression, telle qu’elle est définie dans l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme : “Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de diffuser au delà des frontières les informations et les idées par tous moyens d’expression.” Contre les préjugés et le conformisme intellectuel.
Votre commentaire
Saveurs
Message envoyé à kautret@undp.fr · Pour se désabonner de cette newsletter, cliquez-ici.
Union Presse 16 Place de la République Paris 75010 France